Mue par la curiosité, je suis allée aux sources, mais n'ai trouvé dans aucun des Evangiles l'âne et le bœuf.

Matthieu ne fait de la Nativité qu'un récit succinct :
1, 24-25  « Joseph sétant réveillé de son sommeil, fit comme l'ange du Seigneur lui avait prescrit et il prit sa femme chez lui. Mais il n'eut pas de relations avec elle jusqu'à ce qu'elle lui eût donné naissance à un ils et il lui donna pour nom Jésus. »

Marc commence son récit au baptême dans le Jourdain. Pas de Nativité, donc.

Luc narre par le menu la conception et la naissance de Jean le Baptiste et traite en parallèle l'Annonciation puis la Nativité. Cette dernière intervient en 2 :
« Voilà ce qui arriva en ces jours : un décret fut publié au nom de César Auguste enjoignant à la terre habitée de se faire recenser. Ce premier recensement eut lieu sous le gouvernorat de Quirinius en Syrie. Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville [d'origine]. Joseph monta lui aussi de Galilée, de la ville de Nazareth, en Judée, en la ville de David, qui s'appelle Béthléem, parce qu'il était originaire de la maison et de la lignée de David, pour se faire recenser avec Marie qui lui avait été donnée en mariage et qui était enceinte. Et voici ce qui arriva alors qu'ils étaient en ce lieu : le temps pour elle d'accoucher fut accompli et elle accoucha de son fils, son premier-né et elle le coucha dans une crèche, car il n'y avait pas de place pour eux dans l'auberge. »
On passe ensuite à la visite des bergers.

Quant à Jean, après le fameux prologue « Au commencement était le Verbe... », il passe comme Marc directement à la prédication de Jean le Baptiste et au baptême dans le Jourdain.

La constance de l'âne et du bœuf dans l'iconographie doit bien reposer sur quelque chose.

Cela se cache-t-il ailleurs dans l'un ou l'autre des Evangiles ?

Je précise que pour ne pas risquer une bizzarerie ou une ellipse de traduction, je suis retournée aux textes grecs des Evangiles.

Aurons-nous la chance d'avoir la visite d'un exégète éclairé pour jeter quelque lumière sur cette énigme ?